Return to site

Un week-end à la campagne

Le paradis de cousin Fabrice

La rentrée s'est faite sans encombre. Les vacances ont été plus compliquées. Notre week-end à la mer est tombé à l'eau, comme pas mal de projets en ce moment. On va dire que la période n'est pas réjouissante, et que les bonnes nouvelles sont rares, mais vous savez quoi, la roue tourne !

Nous avons passé 10 jours chez mes parents, Sixtine adore dejà ses grands parents, Elvira s'est éclatée tous les après midi aux petits accrobates, un parc indoor avec trampoline, piscine à balles, parcours d'obstacles et toboggans géants. Et moi on va dire que je me suis presque reposée entre 2 difficultés.

Mais les vacances nous les avons finis en beauté ! Mon mari est venu nous rejoindre pour passer un super week-end chez mon cousin.

Alors je vous en ai déjà parlé, c'est la maison du bonheur, et peu importe que les travaux soient encore en cours, peu importe que Marie et Fabrice soient très occupés. On est toujours aussi chaleureusement accueillis, toujours autant chouchouté. Elvira adore et ne veut plus partir. C'est un plaisir pour moi de la voir si proche de mon cousin et de sa petite cousine. Moi qui ai été éloignée de mon cousin durant 26 ans, on rattrape un peu ce temps perdu.

Evidemment végétarien s'abstenir ! On a mangé des viande mijotées tout le week end !

Et puis le cochon a été tué, alors il fallait bien découper, hacher, saler et préparer les saucisses, les jambons, les saucissons.

Et puis on a été en foret et c'est le paradis pour Sixtine toujours aussi fascinée par les arbres.

On a été voir les vaches, nourrir les poules, ramasser les oeufs tout chaud, saluer Peter le paon ( Peter paon vous l'avez le jeu de mot ? Y aussi "Et Paon dans la gueule" comme dit mon cousin mais c'est moins poétique ).

Nous avons eu la chance de visiter la porcherie voisine ! Merci Jean Mi pour toutes ces explications. J'avoue que les bébés cochons sont trop choux. J'ai eu le malheur de dire " Ils sont à bouffer ", et on m'a répondu " Ya même pas de quoi se curer les dents sur les petits ". Ha ben c'est sur que on va pas faire beaucoup de saucisson sur ce petit cochon tout doux qu'Elvira a adoré caresser.

Alors on a appris pleins de choses, comme par exemple qu'on met les mamans dans des petites cages étroites pour qu'elles n'écrasent pas les bébés en se couchant. Parce que comme dit Jean Mi, quand une truie se couche, elle se couche hein, et avec ses 200 kilos elle ne sent pas ce qu'il y a en dessous ! Et malgré cette précaution il lui arrive de retrouver des bébés mal en point sous le point écrasant de la maman.

Bref c'était magique ce week-end comme à chaque fois !

Merci Fabrice et Marie, merci Shaima pour ta patience avec Elvira, merci Jean Mi pour la visite !

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly