Return to site

Retour en Italie

Et la transformation d'un petit village en haut lieu culturel

Oui oui encore en Italie ... Cette année nous n'avons pas pu louer une grande maison en Italie faute de budget, mais nous avons décidé d'y passer quelques belles journées quand même. Retour donc dans ce village magique accroché à la montagne : Apricale.

J'ai un ami qui vit et travaille là bas. Et nous qui sommes amoureux de ce village, le redécouvrir à travers le regard de quelqu'un qui est né, qui a grandit et qui s'est installé là est très intéressant.

Les questions : " Comment vivre et travailler dans un si minuscule village quand on est jeune ? Pourquoi ne pas avoir eu envie de partir ? ", ont donc trouvé une réponse.

Alors Gabriel est partie, à l'étranger même, et pourtant il est revenue. Il y a donc un avenir dans les petits villages ? En Italie oui semble t il. ( Tout comme en Belgique, nous l'avions constaté lors de notre voyage en juin ). Et pas seulement à la belle saison puisque selon Gabriel le village vit même en hiver.

Il nous a même expliqué que beaucoup de jeunes reviennent justement, une sorte de retour à l'essentiel.

Et donc Gabriel, qui est graphiste en free lance dans l'édition, gère une maison d'artiste : Atelier A. L'idée ? Inviter des artistes à vivre et travailler à Apricale sur une période de 15 jours ou plus.

Ce jour là c'était donc le vernissage de l'artiste Marco Laganà, avec de très jolies gravures et des sculptures en papier mâché inspirées du village que j'ai beaucoup aimé.

De la terrasse de l'atelier la vue sur la vallée et les montagnes verdoyantes est tout simplement à couper le souffle. La panorama est incroyable. Je manque sincèrement de superlatifs, mais avec Francois Xavier on s'est imaginé se réveiller chaque matin, et prendre le petit déjeuner avec cette vue. Bouuuuuuuuuuuu on y pense on y pense.

Et côté animation ce soir là en plus du vernissage, c'était théâtre sur la place du village.

Apricale à la belle saison se transforme en scène de théâtre contemporain chaque été. Et chaque soir c'est plus de 500 personnes qui font le déplacement. Oui oui 500 personnes ! Je ne vous raconte pas le casse-tête pour le stationnement aux abords du village ( le village étant piéton évidemment ), mais les organisateurs sont bien rodés, et rien n'est laissé au hasard.

Sur la place principale donc, la scène est installée avec cette fois un décor assez incroyable. Un amoncellement de meubles vintages et une toile d'araignée géante.

Avant le spectacle c'est buffet ! Pour un somme dérisoire, à vous part de pizza maison et bière du village. Oui oui à Apricale on fait aussi de la bière, et elle est très bonne. Décidément on veut vivre ici.

Elvira s'est régalée de pizza bien-sûr, l'ambiance était conviviale et joyeuse, c'est beau à voir.

Pour finir cette soirée parfaite nous avons été diner dans un incroyable restaurant : Da Delio.

Avec son immense terrasse, sa vue époustouflante et sa cuisine familiale. C'est délicieux, traditionnel, fin, avec de bons produits d'ici, un savoir faire indéniable. C'est gourmand, c'est bien exécuté, c'est généreux. Les saveurs sont sublimées et mises en valeurs par des associations justes. Les viandes sont grillés au feu de bois, et je sent encore cette bonne odeur de fumé. Le vin bien frais du village d'a côté était parfait. Le service est convivial, attentionné, chic mais pas guindé. Bref l'un des meilleures diner que l'on ait fait.

Merci Gabriel pour toutes ces découvertes et vivement l'année prochaine !

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly