Return to site

Noël 2016 ACTE 1 : Vaux le Vicomte

Entre galère, fou rire et féérie

Ce week-end festif a commencé par une belle journée tous les 3 à Vaux-le-Vicomte.

Alors cette journée j'en rêvais depuis 3 ans. 3 ans que je regarde les photos magiques sur le site internet, le film promotionnel sur la féérie de Noël au château etc. Et puis chaque année il y a un imprévu. Cette année nous avons enfin pu y aller au grand désespoir de mon mari, qui après une matinée sous la couette à câliner et jouer avec Elvira à la grosse baleine, serait bien resté au chaud à la maison.

Il faut dire que chaque escapade en " Banlieue " est une épreuve pour lui. L'idée de passer le périph' c'est tout une histoire, et alors quand je lui ai dit que c'était en Seine et Marne, là où il a grandit, et où il a beaucoup de mauvais souvenirs, lui qui a tout fait pour quitter la banlieue et ne plus y revenir, ça n'a pas été simple de le convaincre.

Nous respectons évidemment les personnes qui font le choix de vivre en banlieue et qui aime ça, nous compatissons avec les personnes qui n'ont pas d'autres choix, comme nous avant, mais nous adorons Paris, et y vivre, est pour nous, une joie au quotidien, aussi étrange que cela puisse paraitre pour beaucoup.

Et il faut dire qu'à chaque fois qu'on sort de Paris il nous arrive quelque chose. Il n'y a plus de trains, de RER, tout est fermé et on se retrouve coincé dans des villages fantômes, enfin bref j'ai pas mal d'anecdotes qui nous font désormais rire sur nos expéditions extra muros !

Mais bon voilà sur le papier cette fois ( ou du moins sur la toile ) ça semblait simple : Le train depuis gare de l'Est et la navette directe jusqu'au château.

J'avais préparé des sandwichs pour la train puisqu'il était midi, Elvira avait l'impression de partir en vacances du coup, et la bonne humeur était bien là.

Arrivés à destination, pas de navettes, c'était la pause déjeuner du chauffeur, et on se retrouve coincé dans un village pendant 1 heures debout dans le froid... Voilà les galères commencent.

Nous sommes partis explorer le village, et nous avons trouvé le bar / PMU qui par bonheur était

ouvert ! Une bière, un chocolat chaud et quelques fou rires, l'humour et l'autodérision était de mise.

La navette arrive finalement et nous voici au château de Vaux Le Vicomte.

D'un point de vue extérieur il est vraiment très beau, le parc est lui aussi très joli, même si le froid nous a coupé l'envie de trop nous attarder dans les jardins.

Saint Nicolas était là pour le plus grand plaisir d'Elvira.

À l'intérieur le château est richement décoré, les plafonds chargés comme on aime mon mari et moi, les tapisseries colorés, de sublimes meubles comme on rêve d'en posséder, bref c'est sympa mais j'ai trouvé les pièces assez petites. Et puis ensuite il y a les 3 ou 4 grandes salles qui sont ornées des décors de noël et qui sont réchauffées par de grands feux de cheminée.

Bon alors voilà sur les photos, et sur la vidéo sur le site ça avait l'air gigantesque, féerique et époustouflant... En vrai c'est beaucoup plus petit, un peu kitch bref c'est sympa mais ça ne casse pas 3 pattes à un canard hein. Vous l'aurez compris j'ai été un peu déçue mais encore une fois ça n'a pas empêché la bonne humeur et les fous rires.

Même quand nous avons loupé la navette de 16h à 30 secondes prêt et que l'on s'est retrouvé coincé là bas jusqu'à 18h. Oui oui la galère continue !

2 heures à patienter à la cafétéria du château toujours dans la bonne humeur, et finalement le retour tant espéré à Paris.

Mention spéciale à mon mari qui malgré les mauvais plans a gardé le sourire tout au long de la journée, et n'a pas perdu son humour. Quand on connait son sale caractère on se rend compte que ça tient du miracle !

Bon évidemment j'ai du me faire pardonner en rentrant vous vous en doutez bien, mais le plus important c'est que nous étions ensemble, qu'Elvira a profité à fond de son papa, et que les voir si complice est toujours un grand bonheur pour moi.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly